Benjamin DELSOL, European Patent Attorney



LinkedIn, theses.fr

Merci d'avoir accepté l'interview.


Why Physics and in particular Quantum Physics?

As far as I can remember I have always been passionate about science and especially about understanding how things work.

In my childhood, I dismantled all my toys as well as those of my younger brother. All this to unlock the secrets hidden behind a remote-controlled car or even an animated toy.

Very quickly I learned to combine the various spare parts thus obtained to manufacture hybrid machines of all kinds…

Around 9 years old, I decided that I wanted to become an astrophysicist, telling myself that it would be the best job in the world since it was for me to understand how the Universe works.

Then, in the year of my 10th birthday, I discovered a television show that would change my career plan: Quantum Leap, the adventures through the time of a doctor in quantum physics.

It was my first contact with Quantum Physics. I then said to myself that certainly understanding on a large scale the functioning of the Universe was an interesting thing, but to penetrate the secrets of the very fabric of reality, space and time, there was laying a quest that I wanted to pursue.

Because quantum physics is so counter-intuitive, so full of surprises and extraordinary phenomena, I had to learn as much as possible about it.

My decision was therefore made, I would one day obtain my Ph.D. in quantum physics.

For me, physics is the most fundamental science and at the same time the most practical there is, it is the science that explains the life in which we live, it is the science that describes the foundations of reality.

Obtaining this Ph.D. was not the easiest because I had to overcome many hardships. But like a Don Quixote in search of his impossible dream, I myself was driven by a quest for knowledge.

How did I move from Quantum Physics to Intellectual Property?

My Ph.D. was a magical period full of great memories. The people we can meet during this period of our lives are wonderful.

However, as I progressed in my Ph.D., I discovered that certain aspects of my personality were not used. I realized that the Ph.D. was for me an immense whim allowing me to quench my thirst for knowledge. And when my Ph.D. came to an end, I wanted to continue to grow as a person in another environment.

I needed a new challenge in which I would use all the tools I had developed during my Ph.D., my sense of public speaking, my taste for business, my appetite for new technologies, and my penchant for the legal world.

Thanks to my dear friend Albert EINSTEIN, I learned about the world of patents through his time at the Patent Office in Switzerland.

I then inquired and discovered a profession that met my various criteria.

As I always say, a patent attorney is a union between a scientist, a businessman, and a lawyer. I very often define myself as being a pioneer with the heart of a scientist in a business suit using the language of a lawyer and expressing myself like a coach in public speaking.

Intellectual Property and in particular the fascinating world of invention patents is a mine for anyone looking for new knowledge.

In the world of Patents, technology is my ally. I oversee protecting technical solutions to technical problems. This protection obviously involves the identification of inventions, the drafting of patent applications, the defense of these patent applications against the patent offices, and finally the attack on competitors who do not respect the property game. intellectual!

This means that I must understand the technology of each of my clients, but also their economic environment and their development strategy.

Moreover, I have the chance to sail on a sea of ​​limitless technologies. In this situation, every day I develop scientific skills in fields ranging, for example, from renewable energies to artificial intelligence, including health, microelectronics, optics, mechanics, cryptography, robotics, and the culinary field to name just a few areas in which I have been able to evolve...

Each time a patent application must be written, I feed my mind with new technical knowledge, sometimes carrying out research to master new technologies. Because to describe an invention, you must understand it, understand its workings, understand the technical problems it solves, and finally understand the advantages it offers. Each drafting of a patent application allows the patent attorney to become an expert in a different technical field. Like a Ph.D., it is one of the most beautiful intellectual adventures that one can live.

And for more than 7 years now, I have been supporting inventors on the road to the conversion of their "brain juice" into money!


What advantage does your Ph.D. bring you as a Patent Attorney?

Doing a Ph.D. gives a competitive edge in any professional field.

Indeed, during a Ph.D., we are generally led to do a lot of research in the literature, we must write a manuscript but also articles, we prepare conferences, and presentations, we meet many other professionals, we discuss in various languages, we must adapt and sometimes even improvise.

Doing a Ph.D. is an honor and a privilege for me because, on the one hand, we receive money each month to do what we love the most, i.e. to learn, seek, and find, and on the other hand, it gives us an internationally recognized diploma, icing on the cake, a Ph.D. generally corresponds to 3 years of experience that can be valued in a CV.

In my choice of career in intellectual property, I spend my time understanding technologies based on various scientific concepts, I must do a lot of research in the literature, read a lot of documents, and finally write patent applications.

In fact, my everyday work looks like a Ph.D., except that my Ph.D. topic varies from client to client!


Why did you decide to enter the industry after spending 7 years in a private consulting firm?

After 7 years in a private consulting firm working with clients ranging from the handyman in his garage to the multinational companies and passing through countless start-ups, I made the choice to go abroad to join a multinational company, a leader in its field of expertise.

This time my “client” is this unique company. I work closely with the Research and Development teams and the Business department teams in order to reconcile the technological vision with the economic vision and thus use the tools of Intellectual Property in a surgical way to enhance the value of the company, protect it and defend it.

I made this change precisely because I wanted to be even more involved in solving the problems of my clients. By working in-house, I have access to much more information and can provide my advice more effectively.

Being a physicist is a real asset in my profession. The Ph.D. allowed me to acquire and develop skills that I use every day.

Doing a Ph.D. is a great opportunity, and I recommend to any brilliant mind to do at least one in their lifetime!


En Français


Pourquoi la Physique et en particulier la Physique Quantique ?

Aussi loin que je puisse me souvenir j’ai toujours été passionné par les sciences et surtout par le fait de comprendre comment les choses fonctionnent.

Tout petit déjà je démontais tous mes jouets ainsi que ceux de mon jeune frère. Tout cela pour percer les secrets qui se cachaient derrière une voiture télécommandée ou bien encore une peluche animée.

Très vite j’ai appris à combiner les diverses pièces détachées ainsi obtenus pour fabriquer des machines hybrides en tout genre…

Vers 9 ans, je décidais que je souhaitais devenir astrophysicien, me disant que cela serait le plus beau métier du monde puisque qu’il s’agissait pour moi de comprendre comment fonctionne l’Univers.

Puis, dans l’année de mes 10 ans, j’ai découvert une série télévisée qui allait changer mon plan de carrière : Code Quantum, les aventures d’un docteur en physique quantique à travers le temps.

Ce fut mon premier contact avec l’Univers de l’infiniment petit. Je me suis alors dit que certes comprendre à grande échelle le fonctionnement de l’Univers était une chose intéressante, mais percer les secrets de la trame même de la réalité, de l’espace et du temps, là résidait une quête que je souhaitais poursuivre.

Car la physique quantique est tellement contre-intuitive, tellement pleine de surprises et de phénomènes extraordinaires, que je me devais d’en apprendre le plus possible.

Ma décision était donc prise, j’obtiendrais un jour mon doctorat en physique quantique.

Car voyez-vous, pour moi, la physique c’est la science la plus fondamentale et en même temps la plus pratique qui soit, c’est la science qui explique la vie dans laquelle nous vivons, c’est la science sur laquelle repose les fondements de la réalité.

Obtenir ce doctorat ne fut pas des plus simples car j’ai dû surmonter de nombreuses épreuves. Mais à l’image d’un Don Quichotte en quête vers son rêve impossible, j’étais moi-même animé d’une quête de connaissances et de savoirs.


Comment passe-t-on de la Physique Quantique à la Propriété Intellectuelle ?

Ma thèse fut une période magique et pleine de souvenirs géniaux. Les personnes que l’on peut rencontrer pendant cette période de notre vie sont formidables.

Toutefois, à mesure que je progressais dans ma thèse, je découvrais que certains aspects de ma personnalité n’étaient pas utilisés. Je me rendais compte que la thèse était pour moi un immense caprice me permettant d’étancher ma soif de connaissances. Et lorsque ma thèse toucha à sa fin, je souhaitais continuer à croitre en tant que personne dans un environnement différent.

J’avais besoin d’un nouveau défi dans lequel j’utiliserais mes compétences développées dans ma thèse, mon sens de l’art oratoire, mon goût pour le business, mon appétence pour les nouvelles technologies et mon penchant pour le monde juridique.

Merci à mon cher ami Albert EINSTEIN, j’avais eu connaissance du monde des brevets par son passage à l’Office des Brevet en Suisse.

Je me suis alors renseigné et j’ai découvert une profession répondant à mes divers critères.

Comme je le dis toujours, un conseil en propriété intellectuelle est l’union entre un scientifique, un businessman et un avocat. Je me définis bien souvent comme étant un pionnier au cœur de scientifique dans un costume de businessman utilisant un langage d’avocat et m’exprimant tel un coach en prise de parole en public.

Car oui, la Propriété Intellectuelle et en particulier l’univers fascinant des brevets d’invention est une mine pour celui qui est en quête de nouvelles connaissances.

Dans le monde des Brevets, la technologie est mon alliée. J’ai la charge de la protection de solutions techniques à des problèmes techniques. Cette protection passe bien évidemment par l’identification d’inventions, la rédaction de demandes de brevet, la défense de ces dites demandes de brevet face aux offices de brevets, et enfin l’attaque des concurrents qui ne respecteraient pas le jeu de la propriété intellectuelle !

Cela signifie que je dois comprendre la technologie de chacun de mes clients, mais également leur environnement économique et leur stratégie de développement.

De plus, j’ai la chance de naviguer sur une mer de technologies sans limites. Dans cette situation, chaque jour je développe des compétences scientifiques dans des domaines allant, par exemple, des énergies renouvelables jusqu’à l’intelligence artificielle en passant par la santé, la micro-électronique, l’optique, la mécanique, la cryptographie, la robotique, ou encore le domaine culinaire pour ne citer que quelques-uns des domaines dans lesquels j’ai pu évoluer…

A chaque rédaction d’une demande de brevet, je nourri mon esprit de nouvelles connaissances techniques, effectuant parfois des recherches pour maitriser de nouvelles technologies. Car pour décrire une invention, il faut la comprendre, comprendre ses rouages, comprendre les problèmes techniques qu’elle résout et enfin comprendre les avantages qu’elle propose. Chaque rédaction d’une demande de brevet revient à devenir expert dans un domaine technique différent. A l’image de la thèse, c’est l’une des plus belles aventures intellectuelles que l’on peut vivre.

Et cela fait maintenant plus de 7 ans que j’accompagne humainement des inventeurs sur la route de la valorisation de leur « jus de cerveau » !


Quel avantage votre doctorat vous apporte en tant que Conseil en Propriété intellectuelle ?

Faire un doctorat donne un avantage concurrentiel dans n’importe quel domaine professionnel.

En effet, lors d’une thèse, nous sommes généralement amenés à faire de très nombreuses recherches dans la littérature, nous devons rédiger un manuscrit mais aussi des articles, nous préparons des conférences, des exposés, nous rencontrons de nombreux autres professionnels, nous discutons dans diverses langues, nous devons nous adapter et parfois même improviser.

Faire une thèse est un honneur et un privilège pour moi, car d’une part l’on reçoit de l’argent chaque mois pour faire ce que l’on aime le plus, c’est-à-dire apprendre, chercher et trouver, et d’autre part cela nous donne un diplôme internationalement reconnu, cerise sur le gâteau, une thèse correspond généralement à 3 ans d’expérience valorisables dans une CV.

Par mon choix de carrière dans la propriété intellectuelle, je passe mon temps à comprendre des technologies basées sur divers concepts scientifiques, je dois faire beaucoup de recherche dans la littérature, lire énormément de documents et enfin rédiger des demandes de brevets. C’est-à-dire décrire avec précision une invention.

En fait, mon travail de tous les jours ressemble à une thèse, sauf que mon sujet de thèse varie de client en client !


Pourquoi avoir décidé d’intégrer l’industrie après avoir passé 7 ans dans un cabinet de conseil privé ?

Après 7 années dans un cabinet privé à travailler avec des clients allant du bricoleur dans son garage à la multinationale et en passant par d’innombrables start-up, j’ai fait le choix de partir à l’étranger pour intégrer une multinationale justement, leader dans son domaine d’expertise.

Cette fois-ci mon « client » est cette unique entreprise. Je travaille étroitement avec les équipes de Recherche et Développement et les équipes des départements Business afin de concilier la vision technologique avec la vision économique et ainsi utiliser les outils de la Propriété Intellectuelle de manière chirurgicale pour valoriser cette entreprise, la protéger et la défendre.

J’ai fait ce changement car je souhaitais justement être plus impliqué encore dans la résolution des problématiques de mes clients. En travaillant en interne, j’ai accès à bien plus d’informations et je peux dispenser plus efficacement mes conseils.

Être physicien est un véritable atout dans ma profession. Le doctorat m’a permis d’acquérir et de développer des compétences que j’utilise chaque jour.

Faire une thèse est une chance, et je recommande à tout esprit brillant d’en faire au moins une dans sa vie !

17 vues0 commentaire