Marion LE GUELLEC, PhD, Ingénieure R&D chez St Microelectronics




Pourriez-vous présenter votre parcours ?

J'ai toujours été attirée par la R&D et par la science des matériaux en particulier. C'est la raison pour laquelle, j'ai choisi de faire une école d'ingénieur spécialisée très orientée vers la R&D. Après l’obtention de mon diplôme d’ingénieur des matériaux spécialiste des céramiques, j’ai choisi de réaliser une thèse au CEA Marcoule dans le domaine du nucléaire. En fin de thèse, je me suis tournée vers le domaine de la microélectronique. J'ai donc choisi de travailler à l'échelle nanométrique ce qui représente pour moi un nouveau challenge! •


Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui souhaite se lancer dans une thèse ?

Avant de se lancer dans une thèse, il faut avoir un projet bien précis en tête. Personnellement, je souhaitais pouvoir travailler en R&D dans l'industrie et faire de la gestion de projets. C'est pour cette raison que j'ai choisi une thèse en lien avec un partenaire industriel et pas une thèse trop théorique bien loin du monde de l'industrie. Il faut donc choisir son sujet de thèse en fonction de son projet professionnel.


Quel poste occupez-vous aujourd’hui et en quoi votre doctorat vous est-il utile ?

Aujourd'hui, je suis dans le domaine de la microélectronique. Je suis dans le service de polissage mécano-chimique et je participe au start-up d'un nouvel équipement en salle blanche. J'interviens donc dans un environnement exceptionnel et très innovant !! Bien que ce poste semble loin du domaine du nucléaire dans lequel j'ai fait ma thèse, les compétences que j'ai acquises me sont toujours utiles. Être docteur, c'est apprendre à devenir expert de son domaine. C'est aussi savoir communiquer autour de ses résultats et travailler en équipe. •


Comment se préparer lors de sa thèse à la vie professionnelle en entreprise ? Pour moi, il faut bien avoir en tête que la thèse est une première expérience de la gestion de projets. Il faut savoir être moteur de son projet et ne pas rester dans la position de l'étudiant. Personnellement, je pense que c'est de cette manière qu'on se prépare à répondre aux exigences du monde de l'entreprise.


Participez à une activité associative quels enjeux ?

Durant la thèse j'ai été vice présidente puis présidente de l'association des doctorants du CEA Marcoule. Cette expérience a été une manière pour moi de faire de la gestion de projet en dehors du travail de thèse en organisant des événements en équipe et de me faire des contacts. C'était une expérience unique qui m'a beaucoup enrichi.

60 vues0 commentaire